Duo Sail communiqué de presse N°3

Duo Sail communiqué de presse N°3

CNTL  DUO SAIL

Communiqué 3, dimanche 29 septembre 2013

 

QUATRE SAISONS EN UN JOUR SUR LA DUO SAIL !

 

Breafing de 9h30

« Compte tenu de vos observations d’hier, je compte lancer deux bananes à deux tours et un côtier selon situation car une bascule est prévue à l’ouest en début d’après midi. On verra sur place. Pensez à déclarer vos abandons pour que le comité se consacre plus à la course qu’à la sécurité, merci ! » déclare Sam Cartier (président du comité).

Aussitôt, les coureurs s’éparpillent et les 28 bateaux s’échelonnent à la sortie du port. Malgré l’orage et le vent fort de la nuit, la mer est belle et une banane se met en place au 140. A 11h pile, l’organisation est prête pour lancer le départ. C’est sans compter avec un grain puissant qui s’invite lui aussi sur zone, transformant en un rien de temps le plan d’eau : vagues fortes et serrées sous des rafales à 30/40 Nds. Le danger monte vite car une vraie pluie de mousson s’abat sur les équipages malmenant les bateaux sous voiles hautes car prêts pour le départ. Comble de déboire : les viseurs se retrouvent sur un zodiac dont le moteur refuse de démarrer. Le comité répartit les postes pour que la sécurité de tous soit assurée d’ici le retour au port et sera le seul à rester en mer.

« Nous avons perdu brutalement toute vision de la rade et des alentours pour nous retrouver entourés d’éclairs perçant cet amas de nuages tombé sur nous ! Magnifique moment mais inquiétant quand même. Peu après tout est ressorti du noir ! » commentent Geneviève Teissier et Paule Donati assesseurs du président de course.

Alors que sur le CNTL tombent des hallebardes, le comité rappelle les bénévoles d’encadrement de course qui n’ont plus un poil de sec en mer pour mettre en place le parcours du jour. La digue du port franchie, c’est l’été ! Un soleil radieux et chaud et une mer calmée attendent les coureurs pour un parcours 4 en rade long d’une dizaine de miles. Quatre bateaux ne seront pas de la partie, leur grand voile s’étant déchirée dans les rafales.

Le départ est donné, direction bouée de dégagement à 0,8MN dans le 95. A Canoubier, les écarts se sont déjà bien creusés. Passent en tir serré Kolle Fiadone, No Excape et Jeanne suivis d’un groupe mené par Axa 102° Sud. Les balises enroulées, les spis se gonflent bien étirant encore plus la flotte ! Ces derniers sont déjà loin quand la queue du peloton passe la marque dans une molle de vent et une houle de face qui malmène fort les trajectoires !

Passage à niveau qui sera ressenti jusqu’à Niolon car le vent qui rentre ne permettra pas à cinq bateaux de finir la course dans le temps imparti soit 30mns après le 4ème comme dit dans les IC.

 

Une seule manche aujourd’hui sortie d’un chapeau de magicien bien difficile à tenir.

« Un comité qui a su optimiser les conditions très incertaines du week end, même si hier soir, on était un peu fourbus. Un vrai visionnaire ! »  s’enchantent en chœur Merlier Eric et Quennepoix Didier sur Télémaque vainqueur de la Duo Sail qui ne tarissent pas d’éloges sur l’organisation des régates, la convivialité au CNTL et le repas des équipages du samedi.

La remise des prix clôture ces deux jours riches en émotions en présence de nombreux présidents de club, du président de la ligue voile PACA et de partenaires du club.

« Très content de ce week end car nous avons beaucoup navigué. Petite inquiétude quand même quand le vent est arrivé à 30/40 mais la Méditerranée sait être surprenante. Merci à Corinne Brunengo de m’avoir permis d’utiliser son bateau pour cette duo » Ludovic Gérard skipper de Solenn.

« Le CNTL est d’une grande classe en terme d’organisation, la plus grande à mes yeux. Pourquoi ne pas revoir la date dela Duo Sail pour éviter ces aléas météo ? » Heurtault Christophe (Atlog)

« Un Sam performant et professionnel ! » Laurent Camprubi (Jeanne)

 

Pari dépassé ! Trois bananes et deux côtiers ! Une DUO SAIL qui n’a rien lâché !

 

Martine LARI

Classement général

photos Yohan BRANDT

Google+